Little Bock

Little Bock

@little.bock

42 recettes • 195 abonnés

Brasseurs amateurs basés à Montpellier. Rendez-vous sur notre blog pour des tutos et suivre nos expériences brassicoles.

blog.littlebock.fr

Recette Milkshake IPA

Proposée par Little Bock

  • 7 octobre 2018
  • 1 dégustation
  • 10 commentaires
  • Style : IPA Américaine
  • Méthode : Tout grain
  • Fermentation : Ale
  • Volume : 20 L
  • Efficacité : 75%
Densité initiale
1.059
Densité finale
1.015
Couleur
10 EBC
Amertume
65 IBU
Alcool
5.8 %

Cette recette de bière sera l'occasion de s'essayer à la fermentation en soda keg et de mettre à l'épreuve le Clear Beer Draught System (https://www.rolling-beers.fr/fr/soda-keg/2900-clear-beer-draught-system.html). Nous verrons s'il sera capable de filtrer correctement la bière malgré les 200 grammes de pellets.

Le second objectif est de produire une bière le plus rapidement possible, réduire le temps entre le brassage et la dégustation, sans perdre en qualité. La fermentation, la carbonatation et le service se feront dans le même keg afin de réduire les manipulations et d'avoir une bière la plus fraîche possible en terme d'arômes de houblons. Il n'est bien-entendu pas recommandé de laisser trop longtemps la bière sur la lie de levure et les pellets, c'est pourquoi la conservation sera mauvaise, mais vous l'aurez compris ce n'est pas notre but de la conserver. La bière en fût ne devrait pas rester trop longtemps ;).

Les houblons mis en avant dans cette recette sont : le Vic Secret et le Denali. Ils devraient apporter des arômes de fruits tropicaux (ananas, fruit de la passion, agrumes) avec des notes légèrement résineuses.
Le lactose est présent pour donner de la rondeur et du corps à la bière et pour renforcer la sensation de jus de fruit. Nous n'avons utilisé que 250 grammes pour des raisons de stock, il est tout à fait possible d'augmenter la dose.

Attention, la bière pourra facilement s'oxyder à cause des 200 grammes de houblon en DH. Une fois la fermentation terminée, elle ne devra pas être au contact de l'air (transfert sous CO2, etc.).

Céréales

Quantité Nom Malterie Forme Couleur Proportions
3.7 kg Malt Finest Maris Otter Crisp Grains 6 EBC 74 %
500 g Flocons d'Avoine Grains 1 EBC 10 %
500 g Flocons de Froment Grains 3 EBC 10 %
300 g Malt de blé Weyermann Grains 14 EBC 6 %

Houblons

Quantité Nom Forme Alpha Addition Temps
15 g Magnum Pellets 14.3 % Ébullition 60 minutes
40 g Mosaic Pellets 12.8 % Hors flamme 20 minutes
40 g Simcoe Pellets 13.0 % Hors flamme 20 minutes
100 g Denali Pellets 14.9 % Houblonnage à cru 4 jours
100 g Vic Secret Pellets 18.1 % Houblonnage à cru 4 jours

Divers

Quantité Nom Addition Temps
250 g Lactose Ébullition 5 minutes

Levure

Quantité Nom Laboratoire Forme
22 g M44 US West Coast Yeast Mangrove Jack's Sèche

Efficacité : 75%

pH : 5.4

  •  
    Concasser les grains
  •  
    Faire chauffer 13.5 L d'eau à 72.7°C
  •  
    Palier Saccharification à 66°C pendant 60 minutes
  •  
    Filtrer et rincer les drêches avec 18 L d'eau à 75.0°C

Volume d'ébullition : 26 L

Temps d'ébullition : 60 minutes

Densité avant ébullition : 1.045

  •  
    Porter le moût à ébullition
  •  
    Ajouter les : 15 g de Magnum
  •  
    Minuteur 55 minutes
  •  
    Ajouter les : 250 g de Lactose
  •  
    Minuteur 5 minutes
  •  
    Éteindre la source de chaleur
  •  
    Ajouter les : 40 g de Mosaic, 40 g de Simcoe
  •  
    Minuteur 20 minutes
  •  
    Faire refroidir le moût

Primaire : 21 jours à environ 19°C

Carbonatation : 2.4 volumes

Photos

Dégustations

1 dégustation

Avis du brasseur

Excellente
À la vue, cette Milkshake IPA est d'une couleur pale et très trouble, rappelant les New England IPA. Et surtout, sans trace d'oxydation !
Au nez, on est directement pris par les arômes de houblons. Ça sent les fruits tropicaux, l'ananas, la mangue, le fruit de la passion avec un côté bien sucré.
En bouche, la dominance est bien-sûr houblonnée avec un bel appui des céréales. Le corps est rond, doux, mais avec peut-être un manque de lactose qui aurait renforcé cette sensation et rappelé son côté Milkshake. On retrouve les saveurs et les arômes de fruits tropicaux avec de belles notes d'agrumes, d'orange, de pamplemousse. L'amertume est bien présente, pas dominante et elle s'est adoucie après un peu de temps et un bon cold crash.
Pour conclure, nous sommes très contents du résultat et apprécions la déguster. Les améliorations à apporter seraient une amertume moins élevée et une dose de lactose plus importante (x1.5 ou x2) afin de mieux coller au style.
Pour rappel, la fermentation s'est faite dans un soda keg avec le Clear Beer Draught System et il n'y a pas eu de transfert pour la carbonatation et le service. Le CBDS a fonctionné à merveille et nous n'avons eu aucun problème avec. Il ne s'est pas bouché et n'a pas créé un excès de mousse au service, malgré les 200gr de houblon.

Discussions à propos de la recette

10 commentaires

  • Basilia 7 oct. 2018

    Bonjour, peut-on rajouter le lactose à l’embouteillage? Dans mon sirop par exemple? Si oui quel est le procédé svp.

    • Little Bock 7 oct. 2018

      Bonjour,
      Oui il est tout à fait possible d'ajouter le lactose à l'embouteillage. Oui tu peux le mettre avec le sucre lors de la préparation du sirop afin de le stériliser.

    • Basilia 7 oct. 2018

      Ok, super merci pour votre réponse!

  • happybeertime 5 nov. 2018

    Ça a l'air très gourmand. Belle couleur, chapeau.

  • 5 janv. 2019

    Salut ! j'ai bien envie de tester mais peur pour l'oxydation, comment faire pour l'embouteiller sans trop crée de contact avec l'air ? Merci

    • Little Bock 6 janv. 2019

      Salut,
      L'embouteillage sans CO2 (sans purge de la bouteille, avec un transfert à l'air libre, etc.) est toujours risqué pour les bières houblonnées. Pour réduire le risque tu peux diminuer un peu les doses de houblon en DH, remplir un peu plus les bouteilles afin de réduire le head space et les boire rapidement une fois la refermentation terminée.

    • 6 janv. 2019

      ok merci beaucoup !!

  • Hervé 8 janv. 2019

    Salut,
    Je vais copier votre recette qui semble top, avec des houblons différents. Petite question concernant le houblonnage hors flamme : à quel température est-il réalisé ? Il semble apporter pas mal d'IBU, alors que j'avais en tête que sous les 80°C l'apport d'amertume était quasi-nul. Vous le faites dès l'arrêt du feu (dès 100°C) ?
    J'ai l'habitude de le faire sous les 80°C. Du coup, comment estimer l'impact sur les IBU ?
    Merci !

    • Little Bock 9 janv. 2019

      Salut,
      Oui je fais le hors flamme à environ 80°C. L'isomérisation se fait aussi à 80°C, même si elle est moins importante qu'à 100°C. En hors flamme le logiciel calcule 50% d'IBU en moins que pendant l'ébullition.

Se connecter ou s'inscrire pour écrire un commentaire.
Little Bock - Le Blog

Notre blog dédié au brassage amateur.

Communauté

Nous avons besoin de vous ! Votre voix et votre avis sont indispensables au bon développement de Little Bock.
Faites-nous part de votre expérience.

Répondre au questionnaire
Partenaire